GB : Magic Magid, un lord-maire (ambassadeur) somalien, jeune, écolo et musulman

A 28 ans, Magic Magid est le premier membre du parti Vert à devenir lord-maire de Sheffield. Débarqué de Somalie pendant son enfance, il est aussi un fervent combattant contre le racisme.

publié dans le muslimpost le 4 juin 2018 

A 28 ans, Magic Magid est devenu lord-maire de Sheffield. Depuis 1897, jamais un écologiste n’avait occupé ce rôle. Ni un musulman, ni même un Somalien. Magic Magid est tout cela à la fois. Il succède à Anne Murphy, du Labour, le parti travailliste britannique.

Né dans le nord de la Somalie, Magic Magid est arrivé enfant en Grande-Bretagne après avoir passé six mois dans un camp de réfugiés. Il a grandi à Sheffield et a étudié la zoologie aquatique à l’Université de Hull. Avant de rejoindre les Ecologistes. Elu conseiller municipal de Sheffield en 2016, il a ensuite été élu maire adjoint avant de devenir lord-maire.

Son élection a fait du bruit… et provoqué de nombreuses réactions racistes. Magic Magid, « le maire le plus cool du pays doit supporter les propos racistes », titre ainsi le journal Metro. « Je ne rentre pas dans le moule, explique Magic Magid. Il y a eu beaucoup de racisme, mais aussi beaucoup d’espoir. »

Quotidien

@Qofficiel

C’est le premier musulman et le premier écologiste à occuper ce poste. Et il n’a que… 28 ans !
👉 Voici @MagicMagid, fraîchement élu lord-maire de Sheffield 🇬🇧

D’ores et déjà, Magic Magid détonne. Lors de son discours d’intronisation, il a notamment remercié sa mère et déclaré : « Comme je suis un immigré, noir et musulman — tout ce que le Daily Mail déteste probablement —, j’espère que les gens vont regarder et dire :  ‘A Sheffield, nous sommes fiers de faire les choses différemment, de célébrer nos différences’. »

Le poste de lord-maire est un rôle de représentation : Magic Magid va représenter le conseil municipal et la ville lors de différentes manifestations. Lors de son élection, il a voulu marquer sa différence en dépoussiérant la fonction. Mais il a surtout tenu à condamner le racisme et la xénophobie post-Brexit.