“Everybody”, le cri de guerre euphorique de Sinkane

Le musicien new-yorkais frappe fort avec un nouveau clip éclatant, prélude à son prochain album.

article de Ghislain Chantepie publié le 01 03 2019 sur le site de la radio musicale FIP

D’où lui vient donc toute cette énergie ? Hormis sa relative jeunesse et son sens du groove ensorcelant, Ahmed Gallab alias Sinkane cultive une qualité précieuse pour un musicien qui est celle de ne jamais rester en place. Cette itinérance qui l’a conduit en musique du krautrock jusqu’à la soul sub-saharienne vient de loin, des origines mêmes de ce multi-instrumentiste brillant qui a grandi quelques années au Soudan avant de s’installer à New-York où il embrassa pour de bon la vie de studio.

Ses convictions politiques ont souvent marqué les productions du trentenaire, qui étayait encore les clips de son dernier album Life & Livin’ Itavec des images d’émeutes raciales, alors que le ‘Muslim Ban’ et la recrudescence des violences policières inauguraient la présidence Trump. Aujourd’hui, c’est un écho à sa propre histoire d’immigré qu’il met en musique – et en images – avec Everybody, le premier extrait euphorique d’un nouvel album annoncé pour mai prochain.

Sinkane Everybody

Le New-Yorkais a voulu frapper fort avec ce titre dont on avance sans peine qu’il est un hymne en puissance. Puisant son énergie dans un afro-rock grandiloquent digne  des années 70, Everybody se veut un cri d’espoir à destination de tous ceux qui au Brésil, au Soudan et ailleurs, subissent l’oppression, luttent contre elle, et sont parfois résignés par un combat qu’ils jugent perdu d’avance.

Une leçon d’optimisme pleine de couleurs, de passion et d’espoir mise en image par un clip euphorique tourné à Rio dans une école de samba. Une véritable bouffée d’oxygène qui célèbre les héros du quotidien et le pouvoir de leur humanité. Vibrant.

Sinkane cover Dépaysé

 “Dépaysé”, nouvel album de Sinkane, est attendu le 31 mai prochain sur le label City Slang.