Podcast Beur FM. Le « souverainisme » au menu des « Mots piégés du débat républicain »

Il y a parfois des mots qui fâchent. Des mots du vocabulaire politique. Des mots qui vont s’inviter dans la campagne présidentielle. Aujourd’hui,  le mot « souverainisme » 

En partenariat avec Beur FM nous vous proposons un rendez vous hebdomadaire chaque samedi matin à 8h20. Après une séquence consacrée au mot choisi, son étymologie, son histoire, ses différents usages à travers le temps, Pierre Henry, président de France Fraternités dialogue avec Didier Leschi. Monsieur Leschidirecteur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration. Il est également l’ auteur de plusieurs ouvrages, dont le dernier, écrit avec Régis Debray, s’intitule « République ou barbarie ».  

 

Pierre Henry, extrait : «  Avec la Révolution française, la souveraineté est associée aux peuples regroupés en corps politique qu’est la nation. La souveraineté en France est alors nationale, signifiant que c’est le peuple qui la détient et qui exerce le pouvoir. Le principe de souveraineté est donc assez ancien, mais le souverainisme en tant qu’idéologie est bien plus récent. Il se développa dans les années 90 avec le traité de Maastricht, qui proposait une citoyenneté européenne. »

Didier Leschi, extrait :  « le souverainisme est quand même quelque chose qui est né à droite et que dans l’histoire française, ce qui caractérise les courants nationalistes, c’est une vision extrêmement fermée de l’identité française (..) « Le souverainisme de gauche existe t il ? C’est une discussion pas simple parce que des personnes sont qualifiées de souverainistes, par exemple, et qui se situent indéniablement à gauche sans qu’elles le revendiquent. »

   Diffusion samedi 18 décembre à 8h20, rediffusion le dimanche à la même heure  

La fréquence francilienne de Beur FM est 106.7.  Si vous souhaitez écouter l’émission depuis une autre région française, vous trouverez toutes les fréquences en suivant ce lien