#Récupérations De la difficulté d’écrire contre l’islamisme et la fachosphère en même temps

Idem pour le voile dont le FN demande l’interdiction dans l’espace public. Le voile intégral cachant le visage est déjà interdit dans cet espace. Le port des autres formes de voile est très encadré (interdit à l’école, pour les fonctionnaires, dans certaines entreprises). Si les militants laïques et féministes universalistes luttent contre l’idéologie du voile, seule l’extrême droite demande son interdiction absolue. Une attitude qui relève du totalitarisme (c’est normal, nous parlons de l’extrême droite). La plupart des femmes voilées considèrent leur voile comme étant religieux (ce qu’il n’est pas). C’est en réalité un outil sexiste, discriminatoire sexuellement, et politique. Or, rien dans la Constitution ne permet d’interdire l’expression religieuse ou politique vestimentaire d’un individu dans la rue, sauf cas particuliers comme le trouble à l’ordre public. Les lois existantes sont indispensables et suffisantes. Seule la question concernant les élues de la République doit être tranchée en faveur d’une interdiction dans l’exercice de leurs fonctions. De plus, on ne peut pas lutter contre la dangereuse idéologie du voile en s’asseyant sur nos valeurs par une interdiction totale.

Mais surtout, le FN ne demande pas la même interdiction des manifestations religieuses dans l’espace public lorsqu’il s’agit des catholiques. Pourquoi ? Car il considère que ce sont des manifestations culturelles… Exactement les mêmes arguments que les islamistes, comme je l’avais justement démontré dans mon article dont Riposte Laïque a partagé la 1ère partie.

Enfin, « toutes les autres formations politiques ont multiplié les concessions aux disciples d’Allah », ce qui est en partie vrai. C’est tout le problème et cela explique le succès du FN sur ces questions. Les partis politiques républicains, surtout localement au niveau des municipalités, abdiquent régulièrement pour s’assurer une tranquillité et espérer des voix aux élections suivantes. Ce qui est une erreur dans les deux cas et permet aux deux extrêmes droites (le FN et les islamistes) de prospérer. Mais là aussi Riposte Laïque est dans la confusion en parlant de « disciples d’Allah », sous entendant les musulmans de façon générale alors qu’il est question des islamistes en particulier. Ce qui m’amène à l’affirmation la plus savoureuse de cette mise au point de Riposte Laïque : je « [laisserais] l’ambiguïté islam-islamisme ». Or, c’est bien l’extrême droite traditionnelle et ici Riposte Laïque en particulier, qui est dans l’amalgame. Encore une fois, j’explique à plusieurs reprises, tout au long des cinq parties de mon article, les différences entre l’islam (la religion) et l’islamisme (l’idéologie totalitaire qui s’appuie sur la religion). Une subtilité qui échappe au site. Mais souvenons-nous que nous ne pouvons pas lui en vouloir, c’est l’extrême droite. La confusion, volontaire ou non, est leur marque de fabrique.