Les lycéennes se sont penchées sur le racisme

En cette fin d’année scolaire, un concours inédit a permis à deux élèves en classe de seconde générale du lycée Victor-Duruy de s’exprimer sur la question du racisme. Un sujet d’actualité que les deux candidates, Pauline Fourcade et Mathilde Cansot, ont traité sous la forme d’une charte en dix points. Elles ont présenté leur plaidoirie devant un public constitué d’autres élèves mais aussi d’un jury. Jean-François Fourcade, avocat honoraire du barreau de Tarbes, et Marie Perrut, d’Amnesty International, ont d’ailleurs apporté quelques éclairages très intéressants à l’ensemble de l’assistance.

Si Xavier Vignaux, ancien élève du lycée Duruy, a mis à profit son service civique au sein de l’établissement en lançant ce concours «Défends», c’était pour inviter les élèves à se pencher sur cette épineuse question qu’est la lutte contre le racisme et l’antisémitisme. «Les filles n’avaient que deux semaines pour préparer leur plaidoirie», précise-t-il. Deux semaines au cours desquelles les deux lycéennes ont pu fouiller dans leurs acquis scolaires mais elles ont aussi effectué quelques recherches, échangé avec leur entourage et préparé leur discours.

Si toutes les deux avaient bien travaillé leur sujet, le jury avait la lourde tâche de les départager. Mathilde remporte donc ce concours, mais Pauline n’a pas démérité et les deux jeunes filles se sont vu remettre un prix qui leur permettra d’aller encore plus loin dans la réflexion grâce au livre de Rosa Parks («Non à la discrimination raciale») mais aussi de profiter des vacances toutes proches avec des lots loisirs (Aquensis et via ferrata). Le proviseur de l’établissement, Alexandre Caussé, s’est dit «ravi que cette action ait été mise en place. C’est un exercice très intéressant qui rentre dans les projets scolaires avec des thématiques comme la citoyenneté et le vivre ensemble».

Publié le 27/06/2017 sur La Dépêche.