Genève : Jorge Cantalapiedra, ses nuits confinées avec les sans-abri

Prévenants, les éducateurs ont même imaginé des solutions pour le ramadan, qui a débuté jeudi dernier. «Comme il y a une grande communauté maghrébine et musulmane parmi les résidents, deux repas sont servis après le coucher du soleil, ce qui bouleverse le règlement.» Ce que Jorge apprend de l’expérience? «La très faible distance qu’il y a entre les gens dits «normaux» et les marginaux. Vous savez que certains d’entre eux travaillent? Quand ils quittent le centre, soignés et bien habillés, personne ne pourrait soupçonner qu’ils n’ont pas de lieu pour dormir, la nuit.»

Profil
1974 Naissance à Genève.

1995 Obtention d’un CFC d’électricien radio-TV.

1999 Employé à la ville de Genève comme technicien lumière.

2013 Maître d’apprentissage pour les techniscénistes.