Jamel Debbouze, la “tchatche” au coeur

Ils ont fait de la France leur patrie artistique. Ajoutant leur singularité dans le creuset français, enrichissant l’alliage, jusqu’à se fondre dans notre patrimoine, jusqu’à en devenir des icônes, des ambassadeurs.

Jamel Debbouze – Maroc

La star du stand-up  

On le connaît d’abord comme comédien de stand-up pour son rôle dans la série H. Il fait ensuite des débuts remarqués au cinéma avec Le fabuleux destin d’Amélie Poulain de Jean-Pierre Jeunet (2001) puis dans Astérix et Obélix, mission Cléopâtre d’Alain Chabat (2001). Il est ensuite choisi par Rachid Bouchareb pour des rôles plus symboliques dans les films Indigènes (2006), où il reçoit le prix d’interprétation masculine de la 59e édition du Festival de Cannes, et Hors-la-loi (2010). Jamel Debbouze s’impose comme une des personnalités marquantes de sa génération, notamment avec le festival du Marrakech du rire ou avec le Jamel Comedy Club..

Raconté par Rachid Benzine

Né au Maroc, Rachid Benzine arrive à Trappes à l’âge de 7 ans où il devient champion de France de kickboxing. Après des études d’histoire et de philosophie, il se fait connaître du grand public avec le père Christian Delorme grâce à leur livre Nous avons tant de choses à nous dire. En qualité d’enseignant-chercheur, il publie de nombreux ouvrages comme la collection Islam des lumières ou Le coran expliqué aux jeunes ou encore La République, l’Église et l’Islam : une révolution française. En 2016, il publie Nour, pourquoi n’ai-je rien vu venir ? et adapte ce roman en pièce de théâtre intitulé Dans les yeux du ciel.

biographie étendue http://achac.com/artistes-de-france/jamel-debbouze