Sacha Distel, le plus jazzy des chanteurs de charme

Ils ont fait de la France ou de la métropole c’est selon, leur patrie artistique. Et sont devenus des artistes populaires, célèbres, renommés. Ils ont beaucoup donné et beaucoup reçu. Ajoutant leur singularité dans le creuset français, enrichissant l’alliage, jusqu’à se fondre dans notre patrimoine, jusqu’à en devenir des icônes, des ambassadeurs.

Sacha Distel – Russie

Le crooner international

Tombé dans la marmite, le « Jazzman » Sacha Distel se construit par étapes en se nourrissant de diverses influences. Grâce à Ray Ventura, il s’initie au « be-bop » et fréquente les boîtes de jazz de Manhattan. Revenu à Paris, il aspire à chanter. Ce sera chose faite, en 1959, quand sa carrière de chanteur est lancée grâce au tube Scoubidoubidou. Entre 1960 et 1980, Sacha Distel, devenu un chanteur international, collectionne les succès en français et en anglais : La belle vie. En 2003, sort son dernier album, En vers et contre vous. Au même titre que Ray Ventura, son oncle, Sacha Distel figure dans le Dictionnaire du Jazz français.

Raconté par Dave

Né à Amsterdam en 1944, Dave sort son premier 45 tours aux Pays-Bas et représente son pays d’origine à l’Eurovision en 1964. En 1974, il enregistre le tube Vanina qui se vend à plus d’un million d’exemplaires. S’enchaîneront par la suite Mon coeur est malade, Du côté de chez Swann ou encore Allô Elisa qui accroissent sa notoriété publique. Tout en multipliant les albums, il entame, aussi, une carrière sur le petit écran en présentant l’émission Salut les Chouchous à l’été 1996. Il anime plusieurs émissions de rétrospective musicale avant de devenir l’un des membres du jury de La France à un Incroyable Talent en 2010. Il anime désormais son propre show télé, Du côté de chez Dave.

biographie détaillée http://achac.com/artistes-de-france/sacha-distel/