Inauguration officielle du Lab fraternel de Bray-sur-seine

L’inauguration officielle du Lab Fraternel qui se veut un centre d’accueil, de rencontres et d’ateliers de réinsertion,  a été organisée mercredi 16 janvier, dans les anciens locaux du tri postal de Bray-sur-Seine.

un reportage signé Alain Metayer et publié sur le site bassemontois.surmonterritoire.fr, le 18 01 2019

Emmanuel Marcadet, directeur du Centre Provisoire d’Hébergement (CPH), rappelait dans son discours d’introduction : « France Fraternités et TMH (Trois Moulins Habitat), ont répondu avec succès à l’appel à projet lancé par l’État. »  Celui-ci s’est traduit par la rénovation d’appartements dans la Cité Briolle, appelés à disparaître en raison de leur inoccupation, créant une situation, devenue trop lourde à gérer dans le temps, pour TMH.

Ce projet se poursuit à présent, avec l’ouverture du Lab Fraternel, situé au numéro 33 de la rue de la Libération, dans les anciens locaux du tri postal.

Un projet d’ouverture et de fraternité

Pierre  Henry, président de France Fraternités, après avoir rappelé que le mot « Fraternité » n’était apparu qu’en 1848, dans la devise de l’État, avec l’avènement de la Seconde République, confirmait les propos d’Emmanuel Marcadet, en précisant que ce projet se veut une ouverture pour tous, à l’aide de rencontres, d’écoute et d’ateliers de réinsertion.

Autrement dit, le Lab Fraternel est un projet qui s’adresse aux Braytois, en même temps qu’aux réfugiés de guerre et migrants de différentes origines.


Emplois et soutien de l’État

L’activité engendrée depuis 3 mois par le CPH, a permis la création de 8 emplois permanents. La présence de Laura Reynaud, sous-préfète, confirmait le soutien pérenne de l’État pour ce projet.