Le Royaume-Uni a célébré son premier mariage homosexuel musulman

« Je voudrais dire à tous ceux qui sont comme moi que cette situation est tout à fait OK », a affirmé Jahed Choudhury, 24 ans, qui s’est marié civilement à Sean Rogan, 19 ans.

Il s’agit du premier mariage civil, homosexuel et musulman, au Royaume-Uni. Les époux se sont passés la bague au doigt en tenue traditionnelle. Jahed Choudhury, 24 ans et Sean Rogan, 19 ans, se sont unis à Walsall, à 200 kilomètres de Londres, selon le journal Express & Star.

La famille de Jahed Choudhury a refusé d’assister à l’événement. Mais pour le jeune homme d’origine bangladeshie, cette union est un succès en soi, aussi bien pour la communauté LGBT que pour la communauté musulmane.

Jahed Choudhury a un jour pris des « médicaments pour cesser d’être gay »

« Je me suis toujours senti le mouton noir de la famille. Comme emprisonné dans une identité qui n’était pas vraiment la mienne (…) Je ne pouvais pas m’assumer », raconte au journal Express & Star celui qui a longtemps subi les brimades de ses camarades de classe. S’en est suivie une longue période de tentative de changement d’orientation sexuelle, où l’adolescent a essayé d’avoir une petite amie, de fréquenter un nouveau cercle social, de prendre des médicaments et même d’aller en pélerinage en Arabie Saoudite et au Bangladesh.

Mais la situation de Jahed Choudhury n’a fait qu’empirer. Dans la rue, les gens l’insultaient, et sur la porte de sa maison, des injures ont été peintes. Même la mosquée dans laquelle il avait l’habitude de se rendre depuis 15 ans s’est mise à tout à coup lui refuser l’accès. Complètement ostracisé, il a même tenté de mettre fin à ses jours. C’est à ce moment de sa vie qu’il fait la rencontre de Sean Rogan, un autre jeune homme qui l’a aidé à s’accepter. « Ensuite, une association nous a trouvé un hébergement et depuis, nous vivons ensemble. Je lui ai fait ma demande en juin dernier, le jour de son anniversaire », raconte Jahed Choudhury.

Ce mariage est une façon « de montrer aux gens que j’assume totalement ma vie », explique-t-il. « Ma famille n’a pas voulu se déplacer, ils trouvent tout ça trop embarrassant. Ils pensent que l’homosexualité est une maladie et qu’elle peut être soignée. Certains se disent que ça finira par me passer… », poursuit-il. Mais le plus important aujourd’hui pour Jahed Choudhury est le message passé : « Je voudrais dire à tous ceux qui sont comme moi que cette situation est tout à fait OK (…) Nous voulons montrer au monde entier que n’importe qui peut être à la fois gay et musulman ».