Mike Brant, le yé yé malgré lui

Ils ont fait de la France ou de la métropole c’est selon, leur patrie artistique. Et sont devenus des artistes populaires et célèbres 

Mike Brant – Israël

 Il grandit dans la ville de Haïfa en Israël, où il fait ses premières scènes en reprenant les standards de la chanson américaine. Repéré dans un night-club de Téhéran par Sylvie Vartan, il est invité à se produire en France dès 1969. Il enregistre Laisse-moi t’aimer qui se vendra à un millions d’exemplaires. Trois ans plus tard grâce à Qui saura, reprise de Che sarà, il devient une star en France. Son succès sera fulgurant enchaînant les tubes jusqu’à sa disparition en 1975.

Raconté par Sébastien Folin

Né en 1970 à Madagascar, il part à l’âge de 10 ans avec sa famille vivre à la Réunion. Sa vocation précoce pour la radio lui permet d’animer plusieurs émissions locales, puis devenir le directeur d’antenne de NRJ Réunion. Par la suite, Sébastien Folin va se faire connaître comme animateur à la télévision. Il débute en présentant la météo de TF1 en 2001, puis il devient le présentateur de Vidéo Gag. À partir de 2009, il rejoint France Télévisions et anime des émissions culturelles et scientifiques comme ADN : Accélérateur de neurones, Grandeur nature, Le Lab. Ô ; à partir de 2012, le jeu Harry sur France 3 puis en 2015, un talk-show, Folin Hebdô, sur France Ô. Enfin, en mars 2017, il lance une nouvelle émission « positive » C’est pas le bout du monde sur France Ô donnant à voir autrement les régions ultramarines.

Biographie détaillée http://achac.com/artistes-de-france/mike-brant/