#Tolérance Homme, femme ou les deux, les Amérindiens comptaient 5 genres différents

Bien avant nous, les Indiens d’Amérique ont célébré des mariages gays des centaines d’années durant et les transgenres étaient très respectés.

Alors que les mariages gay peinent à se légaliser à travers le monde, les Amérindiens, eux, les ont célébrés pendant des centaines d’années. En effet, avant d’être colonisés par les chrétiens, les Indiens d’Amérique n’avaient pas une vision binaire du genre. Leur appréhension du sujet était bien plus complexe, puisqu’ils en distinguaient cinq.

Identité féminine, identité masculine, homme – femme, femme – homme et transgenre, tous vivaient dans la plus parfaite harmonie. Et, pour ne pas être influencés, les enfants étaient habillés de vêtements neutres jusqu’à ce qu’ils puissent choisir eux même ce qu’ils souhaitaient porter. Les tribus Amérindiennes accordaient en réalité peu d’importance à la sexualité des individus. Ces derniers étaient jugés selon leur utilité au sein de la communauté, leurs qualités et compétences. Ainsi, les préjugés sexistes n’existaient pas !

Au contraire, les Deux Esprits, appelés également bispirituels, étaient encore plus respectés. Car ils pouvaient occuper des activités aussi bien féminines que masculines. Ils étaient donc un réel atout pour la communauté. Médecins, chamanes ou encore conseillers matrimoniaux, les Deux Espritsétaient perçus comme des être exceptionnels et occupaient les postes à responsabilité dans la tribu. Le fait de pouvoir voir à la fois à travers les yeux d’une femme et ceux d’un homme offrait une meilleure compréhension du monde selon les Amérindiens. Aujourd’hui encore, les Indiens d’Amérique du Nord refusent l’appellation LGBT et utilisent l’appellation Deux Esprits.