L’Américaine qui a inspiré l’icône féministe “Rosie the riveter” est morte à l’âge de 96 ans

Avec son foulard dans les cheveux, ses manches retroussées et sa pose conquérante, le biceps contracté, elle est une icône féministe incontournable du XXe siècle. L’Américaine Naomi Parker Fraley, qui a inspiré l’affiche de “Rosie the Riveter” (“Rosie la riveteuse”, en français) est morte à l’âge de 96 ans, a annoncé le New York Times (lien en anglais), lundi 22 janvier.   publié par Francetvinfo

View image on Twitter

Naomi Parker Fraley, said to be the inspiration of Rosie the Riveter, an iconic symbol of feminism and women’s economic power during WW2 has died age 96. Via @nytimes

 Si plusieurs femmes ont revendiqué le titre de “Rosie the riveter”, cette ancienne serveuse californienne, originaire de l’Oklahoma, “était la plus légitime”, a expliqué le journal, rappelant que Naomi Parker Farley est restée anonyme pendant plus de soixante-dix ans avant qu’un universitaire, James J. Kimble, ne retrouve sa trace.

Le visage du féminisme occidental

Apparaissant sur une affiche de l’artiste J.Howard Miller dans les années 40, elle incarne les quelque six millions de femmes qui, pendant que les hommes étaient sur le front, sont devenues soudeuses ou encore riveteuses, assurant la construction des bâtiments militaires. Avant que son visage n’apparaisse sous le slogan “We can do it !” (“Nous pouvons le faire !”) et ne devienne le visage du féminisme occidental, l’Américaine travaillait en effet dans une usine pour le compte de la marine américaine.

Voirou revoir  ce décryptage que nous avions réalisé l’an passé

Depuis, l’affiche a intégré la culture populaire, devenant une image incontournable des manifestations féministes, comme lors des “Marches des femmes” organisées aux Etats-Unis après l’élection de Donald Trump.

Pendant la \"Marche des femmes\" contre Donald Trump, à Washington D.C., samedi 21 janvier 2017.
Pendant la “Marche des femmes” contre Donald Trump, à Washington D.C., samedi 21 janvier 2017. (MARIE-ADELAIDE SCIGACZ / FRANCEINFO)

En 2015, la chanteuse Beyoncé avait notamment posé en “Rosie the riveter”.