Essonne : La Maison de Marion, un refuge contre le harcèlement scolaire

Unique en France, ce site créé par Nora Fraisse, situé à Orsay, accueille les victimes de harcèlement scolaire et forme les enseignants. Il propose également des ateliers d’aide à la parentalité et de lutte contre le décrochage scolaire.

article par Cécile Chevallier publié sur le site leparisien.fr  le 18 06 2020

«On va faire des choses extraordinaires.» Nora Fraisse a le sourire. Depuis quelques jours, la présidente de l’association «Marion la main tendue» s’est installée à Orsay, en Essonne, dans les locaux de la Maison de Marion. Un site unique en France où les victimes de harcèlement scolaire seront accueillies d’ici une quinzaine de jours, le temps que le standard soit installé (samedi normalement) et que les premiers rendez-vous soient fixés. Des ateliers seront organisés le samedi dès la mi-juillet.

Dans cette Maison de Marion, des enseignants y seront aussi formés à la prévention et à la lutte du harcèlement scolaire, des aides au décrochage scolaire seront proposées, des accompagnements à la parentalité, des groupes de parole…

«Un lieu hybride, gratuit et ouvert à tous”

«Notre association aide les familles, rappelle Nora Fraisse. Cette structure est un lieu hybride, gratuit et ouvert à tous. Je la conçois comme un guichet unique qui permet à toutes les personnes confrontées au harcèlement scolaire, que ce soit les enfants, les parents, les professeurs, les animateurs, les témoins de trouver un refuge, une réponse.»

Orsay, le 18 juin 2020. La Maison Marion est la première structure du genre en France. LP Cécile Chevallier.

Actuellement, la Maison Marion est implantée à Orsay, à quelques pas du plateau de Saclay, dans une pépinière d’entreprises. Les bureaux sont petits mais chaleureux. «J’ai accordé beaucoup d’attention à la décoration, confie Nora Fraisse. Je veux que les gens s’y sentent comme chez eux. Que s’ils arrivent ici avec de la peine, ils en repartent avec de la joie.»

Cédric Arcos, directeur général adjoint du conseil régional a publié sur Twitter :

Elle espère d’ici peu pouvoir embaucher plusieurs salariés. Elle lance aussi un appel aux bénévoles. «Et nous avons besoin d’argent, souligne Nora Fraisse. La région Ile-de-France nous aide beaucoup pour la Maison de Marion, ainsi que la communauté d’agglomération Paris-Saclay qui nous fournit le lieu. Mais pour mener des actions et proposer un accompagnement sérieux, il faut sans cesse des fonds. C’est fatigant et épuisant de devoir se battre pour dénicher centime par centime alors que tout le monde vit que ce que vous faites est formidable. »