Comment des fondamentalistes chrétiens américains ont financé l’extrême droite en Europe

Ces dix dernières années, des groupes liés à l’administration Trump, à Steve Bannon et à des oligarques russes ont financé à hauteur de 50 millions de dollars une douzaine d’organisations européennes d’ultra-droite.

article signé Sarah Diffalah  et publié sur le site du nouvelobs.com, le 28 03 2019

Une enquête réalisée par l’association indépendante américaine openDemocracy révèle pour la première fois l’étendue des financements émanant des groupes de fondamentalistes chrétiens américains pour arroser l’extrême droite européenne. Ces dix dernières années, des groupes liés à l’administration Donald Trump, à Steve Bannon, l’ancien stratège du président américain, et à des oligarques russes, ont financé à hauteur de 50 millions de dollars une douzaine d’organisations de l’ultra-droite européenne.

Le flux d’argent de ces organisations, jamais révélé auparavant, est d’une ampleur jamais imaginée, selon les législateurs et les défenseurs des droits de l’homme. Aucun de ces groupes américains n’a révélé l’identité de leurs généreux donateurs, bien que certains aient des liens avec des milliardaires conservateurs tels que les frères Koch, considérés comme les principaux financiers du Tea Party et une grande partie de l’extrême droite.

Pour arriver à ce chiffre openDemocracy a examiné les 990 rapports financiers annuels publiés par des dizaines de grands groupes américains de la droite chrétienne au cours de la dernière décennie et a constaté qu’au moins 12 d’entre eux ont déclaré avoir dépensé de l’argent en Europe, soit au moins 30 millions de dollars entre 2012 et 2017 et au moins 50 millions de dollars depuis 2008.

Puissantes associations évangéliques

Parmi ces groupes, on trouve Alliance Defending Freedom, classé comme un groupe haineux par le Southern Poverty Law Center, à l’origine de plusieurs publicités anti-LGBT et anti-avortement. Cette organisation possède une armée d’avocats anti-LGBT qui se pourvoient régulièrement en justice, finance des procès et soutient toute mesure anti-gays.

On trouve également de puissantes associations évangéliques, comme Billy Graham Evangelistic Association (un des plus gros financeurs) ou la Focus on the Family qui avait dénoncé une vidéo à destination des enfants dans laquelle le personnage de dessin animé “Bob l’Eponge” était accusé d’encourager l’homosexualité.

Cette injection d’argent a servi à favoriser la diffusion de leur message de “valeurs traditionnelles” contre les droits des LGBT en particulier. Parmi les actions financées en Europe : conférences, tracts, séminaires, divers programmes, actions en justice au niveau de la Cour européenne des droits de l’homme, campagnes de lobbying à Bruxelles, campagnes anti-avortement…

Heartbeat International, par exemple, a versé des dizaines de milliers d’euros à Movimento Per La Vita, un groupe anti-avortement. Human Life International, un autre groupe américain anti-avortement, a dépensé plus de 100.000 dollars en Italie depuis 2015 seulement.