Cergy-Pontoise : 75 500 tickets service distribués aux plus fragiles

Des travailleurs sociaux et des bénévoles ont remis des tickets service à 7 500 personnes, hébergées dans 71 hôtels du département.

article par Julie Ménard publié sur le site leparisien.fr, le 23 04 2020 

8h30, mercredi matin, une nuée de gilets rouges se regroupe dans une petite rue de Pontoise pour boire le café après avoir reçu chacun un masque chirurgical. 9 heures, c’est l’heure du briefing : « Aujourd’hui, vous allez distribuer 75 500 tickets service de 3,50 € aux 7 500 personnes hébergées dans 71 hôtels répartis sur le département. Il y en a un par jour et par personne pour les 10 prochains jours », annonce Valérie Pélisson, présidente de l’association Espérer 95.

Au total, ce sont plus de 260 000 € de tickets qui ont été envoyés par l’Etat pour aider les plus fragiles. Ces personnes sont prises en charge par le service intégré d’accueil et d’orientation (SIAO) du Val-d’Oise, mais aussi de Seine-Saint-Denis et de Paris.

lire aussi : Coronavirus : 15 millions d’euros en chèques alimentaires pour aider 60000 SDF

Une distribution tous les dix jours
« On a l’habitude de s’occuper d’autant de monde, explique le directeur du SIAO 95, Vincent Hubert. Mais en temps normal, il y a bon nombre d’associations pour gérer l’aide alimentaire. La crise sanitaire ayant entraîné la fermeture assez brutale de certaines de ces activités, on a demandé de l’aide à l’Etat. » Depuis le début du confinement, cette distribution est la 3 ème opérée dans le Val-d’Oise. Elle a lieu environ tous les dix jours, dès que l’association reçoit de nouveaux tickets.

9h15, les équipes chargent leur voiture avant de partir en tournée par binôme dans les secteurs qui leur ont été attribués.

Une quarantaine de bénévoles et travailleurs sociaux se préparent à livrer 75 500 tickets service dans les hôtels du Val-d’Oise pour aider les familles en difficulté. LP/Julie Ménard

Du porte-à-porte dans un hôtel de Cergy-le-Haut
9h40, arrivée à Cergy-le-Haut, devant l’hôtel où 105 chambres sont occupées par des familles dans le besoin. Tiphaine et Romain, tous deux salariés d’Espérer 95, vérifient qu’ils ont bien le listing des bénéficiaires. Ils vont devoir sonner à chacune des portes de cet immeuble de 6 étages.

En entrant dans le hall, une femme les attend déjà. « J’ai rendez-vous au Maillon – une association d’aide alimentaire à Cergy – je vous attendais », leur sourit cette mère de famille. Car si la personne prise en charge est absente, les tickets ne lui sont pas remis. « On a tout organisé avec les hôtels, ils ont tous été prévenus assez tôt de notre passage », précise Tiphaine.