Adjani, Brakni, Maïwenn sont les “Sœurs”: un film sur la double identité franco-algérienne

Signé Yamina Benguigui;  , l’histoire de trois “sœurs”, franco-algériennes, qui partent à la recherche de leur frère dans leur pays d’origine. Une aventure particulière pour les 3 comédiennes, Isabelle Adjani, Rachida Brakni, et  Maïwenn directement concernées par la question de la double culture 

reportage par Pascal Deschamps publié sur le site franctetvinfo.fr , le 27 06 2021

Elles sont trois. Trois “sœurs” nées en France, mais un jour, elles doivent partir à Alger à la recherche d’un frère disparu après l’indépendance. Un récit en partie autobiographique de la réalisatrice Yamina Benguigui, qui porte le poids d’un passé douloureux : celui d’un compromis entre deux pays, où les deux rejettent votre identité. Ces trois sœurs représentent la première génération à laquelle appartient Yamina Benguigui, mais aussi à ces actrices tiraillées entre deux cultures. “Mais il n’y a aucun retour possible”, explique la réalisatrice.

Double culture
On a beaucoup échangé sur les moments très contraignants et difficiles dans notre éducation tout en sachant qu’un jour on s’en extrairait, mais on ne savait pas comment“, déclare l’actrice Isabelle Adjani. Une voix que l’on entend rarement, celle de cette génération tout à la fois attachée à sa liberté, intégrée, et attachée à sa double culture.