Val-de-Marne : 2020, année «solidaire» pour le département

A France Fraternités, nous ne sommes pas “partisans” et ce n’est pas notre habitude de partager des voeux, qui plus est politiques, nous préférons mettre en avant les actes.  Mais quand on est capable de fédérer le Secours Populaire, le Secours Catholique, et de s’appuyer avant le travail de France Terre d’Asile, des Restos du Cœur, de la Croix-Rouge et  d’Emmaüs, le message fraternel et solidaire a une crédibilité certaine  

article par Agnes Vivès et publié sur le site leparisien.fr, le 07 01 2020

A chaque cérémonie de vœux, sa tonalité. A l’hôtel du département, à Créteil, ce mardi soir, place était faite à la solidarité. Le président PCF du conseil départemental a mis à l’honneur « les associations qui défendent chaque jour et chaque nuit les valeurs de solidarité, de partage et de fraternité ».

A ses côtés, le nouveau président du Secours populaire, Freddy Cabrimol, mais aussi Catherine Gaudry, présidente de la délégation du Secours Catholique, mouvement qui prône « la révolution fraternelle ». « Un beau message que le département ( NDLR : dernier département communiste de France ) fait sien et soutient pleinement », sourit Christian Favier. Avant de mettre en avant le travail de France Terre d’Asile, des Restos du Cœur, de la Croix-Rouge et auparavant d’Emmaüs. Les compagnons du Plessis ont été frappés par un incendie en août.

Dans un contexte où « la précarité s’installe dans notre pays », le président Favier a ainsi fait le vœu que « 2020 soit une année plus solidaire et fraternelle ».

Une aide pour les jeunes handicapés
Mais ce n’est pas qu’un vœu pieux. « Pilier social de la République décentralisée, nous jouerons notre rôle de véritable bouclier protecteur », promet-il. Malgré les contraintes financières.

Comment ? En poursuivant les dispositifs d’aide au pouvoir d’achat bien ancrés : remboursement de la carte Imagine R, Ordival, carte Améthyste à 25 euros par an pour les seniors non imposables.

Mais aussi par de nouvelles mesures. La collectivité a décidé d’élargir la tarification sociale aux enfants handicapés de moins de 20 ans, soit 2 000 jeunes, et a voté en décembre une aide aux transports de 60 euros, pour les retraités imposables abonnés au passe Navigo Senior.

 

0