Pour la fraternité, musulmans, chrétiens et juifs plantent des oliviers

Un vent de fraternité a soufflé dans la cité des alizés. Ce 17 mai, le collectif associatif de jeunes “Morocco L’Ghedd” a organisé l’initiative “Plantons la Fraternité” dans toutes les villes où il est présent. À Fès, Essaouira, Marrakech, Rabat, Casablanca, Oujda, et même à Bruxelles et Lyon, un olivier -symbole de paix- a été planté devant mosquées, églises et synagogues en signe de tolérance et d’amour entre les trois religions monothéistes. 

article publié sur le site huffpostmagrheb.com, le 18 05 2019

Ils étaient des centaines de jeunes à participer à cette initiative, rejoints par des “compatriotes juifs et des amis chrétiens”. L’association Moga’Jeunes à Essaouira, Par-Delà les Remparts à Fès, Marock’Jeunes à Marrakech, Hip-Hop Family à Rabat, Marocains Pluriels et les Juniors, à Casablanca , Les Passagers à Oujda ou encore Anaya à Bruxelles.

“Plantons la Fraternité” à Essaouira a rassemblé des membres de la Fondation du Haut-Atlas, des résidents étrangers et des adeptes de confréries religieuses. Ensemble, ils ont planté l’arbre symbole de paix et de réconciliation à l’église catholique Notre-Dame-de-l’Assomption, à la synagogue Simon Attia, et à la mosquée de la Zaouia El Kadiriya.

“Les jeunes prennent la fraternité à la racine: le mois sacré du ramadan, outre le jeûne, est l’occasion de faire preuve de façon encore plus approfondie de fraternité, de solidarité et d’attention envers autrui”, a souligné Ahmed Ghayat dans une note parvenue à la MAP.

Et d’ajouter que ramadan est “un mois de piété, de spiritualité qui doit nous permettre de nous approcher de l’autre. La jeunesse est l’âge où l’ouverture, l’esprit, l’entraide, la curiosité et autres sont naturelles”, déplorant le fait que les temps actuels ne prédisposent guère à ces nobles sentiments. “Pire encore, ce sont les instincts les plus belliqueux qui sont attisés: rejet, haine, violence, racisme…”, a-t-il dit.