Radovan Karadzic condamné à la prison à vie, notamment pour le massacre de Srebrenica

La peine de l’ancien président des Serbes de Bosnie a été alourdie en appel par les juges du Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux de l’ONU.

article publié sur le site franceinfo.fr, le 20 03 2019

Radovan Karadzic, l’ancien président des Serbes de Bosnie, a été condamné en appel à la prison à vie pour génocide, crimes contre l’humanité et violations des lois ou coutumes de la guerre. Cette peine a été prononcée, mercredi 20 mars, par les juges du Mécanisme pour les tribunaux pénaux internationaux (MTPI) de l’ONU.

Toujours considéré comme un héros en Serbie, l’ancien psychiatre reste un bourreau mégalomaniaque aux yeux de nombreux musulmans notamment. Karadzic était à la tête des forces serbes de Bosnie lors du massacre de plus de 8000 musulmans  dans l’enclave de Srebrenica. Avec le siège de Sarajevo, c’est l’une des pires atrocités reprochée à Karadzic.

En première instance, Radovan Karadzic avait été condamné à quarante ans de réclusion. Il avait qualifié de “monstrueux” ce verdict du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY). Il semblait à ce point convaincu de son innocence qu’il avait fait sa valise, pensant repartir en homme libre. Un optimisme que son entourage affichait toujours avant l’appel.

Aujourd’hui âgé de 73 ans, Radovan Karadzic est depuis 2009 derrière les barreaux du quartier pénitentiaire des Nations unies, à La Haye. Après treize ans de cavale, il avait été arrêté en juillet 2008 dans un bus de la banlieue de Belgrade, trois ans avant l’ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, Ratko Mladic, condamné en 2017 à la perpétuité.