Coronavirus : la France de la solidarité

Alors que la France vit sa troisième semaine de confinement pour lutter contre la propagation du Covid-19, la solidarité s’organise plus que jamais. De la fabrication artisanale de masques et de visières de protection, à la distribution de repas aux plus vulnérables, les initiatives solidaires se multiplient sur tout le territoire. À Paris et en Normandie, nos reporters Julie Dungelhoeff et Clovis Casali sont allés à la rencontre de ces Français qui refusent de baisser les bras et veulent aider celles et ceux qui sont les plus frappés par cette crise inédite. 

“La France de la solidarité”, article et reportage publiés sur le site france24.com le 03 04 2020

La pandémie de coronavirus a bouleversé la vie des Français avec la mise en place d’un confinement sans précédent, instauré mardi 17 mars 2020. Chacun doit changer ses habitudes et dans cette période compliquée, la population se serre les coudes. Sur tout le territoire, les initiatives solidaires se multiplient pour pallier les manques parfois criants.

Alors que les masques promis par les pouvoirs publics tardent à arriver, des groupes se sont constitués pour en confectionner et en fournir au personnel soignant, notamment des hôpitaux. Les réseaux sociaux jouent un rôle décisif pour organiser ces efforts et mettre en commun les savoirs faire de chacun. Nos reporters Julie Dungelhoeff et Clovis Casali ont rencontré à Lisieux, en Normandie, des femmes de l’association “Graines d’idées”, qui fabriquent bénévolement des masques. Elles ont répondu à l’appel de l’hôpital de Lisieux et désormais, même des gendarmes et des policiers leur commandent des masques.

Nombreuses marques d’affection

Le confinement a aussi conduit à la fermeture de tous les commerces non essentiels, comme les cafés et les restaurants. Certains chefs ont néanmoins décidé de continuer à cuisiner pour ne pas jeter leurs stocks inutiles. Ils préparent des repas pour les sans-abris, qui ont vu les associations diminuer les maraudes à cause des risques de propagation du virus. Des repas sont aussi distribués aux personnels soignants qui sont en première ligne dans cette guerre contre le Covid-19. Nos reporters ont suivi Antoine, propriétaire du restaurant “Les Bols d’Antoine”, dans le quartier de Belleville, à Paris. Il sillonne les environs et apporte des repas aux sans-abris, plus isolés que jamais.

>> A voir, notre Focus : “Des centaines de migrants toujours à la rue en région parisienne, en pleine crise du coronavirus”

Les initiatives solidaires s’accompagnent de nombreuses marques d’affection de la part de toute la population. Tous les soirs à 20 heures, les Français se mettent aux fenêtres et sur les balcons pour saluer le travail des soignants, en première ligne pour sauver des vies. Des célébrités publient aussi des messages sur les réseaux sociaux pour saluer leur courage. Le chanteur Jean-Jacques Goldman, personnalité préférée des Français, a ainsi revisité son titre culte “Il changeait la vie”, rebaptisé “Ils sauvent des vies”, afin de rendre hommage aux soignants et à tous ceux qui continuent de travailler chaque jour pour rester au service des autres.

>> A voir, notre vidéo, “Coronavirus : quand les musiciens “se jouent” du confinement”

Nos reporters l’ont constaté, dans l’adversité, le pays semble s’unir et retrouver des valeurs de solidarité. Alors que les Français sont tous égaux face au virus, certains espèrent que les mentalités changeront, lorsque que l’ennemi invisible sera vaincu.