Qui sont les ahmadis, «persécutés» en Algérie, qui prônent la laïcité?

Leur culte est similaire à ceux des courants majoritaires de l’islam, mais ils voient dans Mirza Ghulam Ahmad le «Messie des derniers temps» annoncé par le prophète Mohammed. Une hérésie pour les musulmans dogmatiques.

La laïcité est pour les ahmadis une valeur fondamentale, une vision dénoncée par les partisans rigoristes d’un islam d’Etat et notamment par les wahhabistes en Arabie Saoudite.

Répression et services de renseignements

«Plusieurs années après les attaques subies par la communauté chrétienne en Algérie, les persécutions des citoyens ayant opté pour un rite autre que celui choisi par l’Etat se multiplient ces derniers mois. Cette fois-ci, ce ne sont pas les personnes ayant choisi « un culte autre que musulman » qui sont ciblées. Mais des communautés qui n’épousent pas le courant considéré comme étant la référence dans le pays. Le cas des ahmadis est le plus édifiant», s’alarme El Watan, pour qui les libertés religieuses sont malmenées.

Selon Sirine Rached Rached, d’Amnesty International, «l’acharnement contre les ahmadis en Algérie est une situation unique au Maghreb. Notre organisation n’a pas reçu de signalement de violations de liberté religieuse d’ahmadis au Maroc, en Tunisie ou ailleurs dans le Maghreb.»

Il y a quelques semaines, c’est une autre confrérie, venue du Maroc, El Karkariya, qui avait été prise pour cible par la presse conservatrice pour les mêmes motifs: mise en danger de l’unité nationale ou encore instrument de services de renseignements (étrangers).

Publié par les site de France Télévisions, Géopolis