A la fin des années 50, John Howard Griffin a modifie la couleur de sa peau pour ressentir le racisme


Pour expérimenter le racisme, le journaliste John Howard Griffin est allé très loin : en 1959, en pleine Amérique ségrégationniste, il s’est glissé dans la peau d’un noir. Une expérience controversée qui l’a marqué pour toujours.

article et vidéo par  Axel Leclercq publiés sur le site positivr.fr, le 03 09 2020 

Pendant six semaines, sous sa nouvelle apparence il a sillonné plusieurs états du sud des États-Unis. Six semaines au cours desquelles il a été observé d’un œil haineux, un regard mêlé de dégoût et de crainte.

Une quinzaine d’années plus tard, John Howard Griffin a fini par regretter cette expérience, jugeant qu’il n’avait pas à s’approprier la souffrance et la parole des noirs. Son enquête n’en reste pas moins édifiante.

Publiée en 1961, son récit, “Dans la peau d’un noir” connaîtra un succès international  et sera également porté à l’écran par Carl Lerner en 1964 . La vidéo est signée France Culture