Sondage. L’athéisme progresse parmi la jeunesse arabe

Une enquête d’opinion menée pour la BBC britannique révèle une progression quasi générale de l’athéisme. Une évolution particulièrement marquée en Tunisie et dans les autres pays d’Afrique du Nord.

“La jeunesse arabe commence-t-elle à tourner le dos à la religion ?” s’interroge le site de la BBC arabe.“On dépeint généralement le monde arabe comme religieux, conservateur et homogène. Mais en écoutant les habitants, une tout autre image se dégage”, poursuit le site.

Un sondage mené pour la BBC par le réseau de recherches Arab Barometer, un organisme indépendant, auprès de plus de 25 000 habitants dans 10 pays [Algérie, Égypte, Irak, Jordanie, Liban, Libye, Maroc, Soudan, Tunisie, Yémen] plus les territoires palestiniens, entre fin 2018 et le printemps 2019, montre un large éventail d’opinions sur divers sujets.”

Parmi les résultats les plus marquants, il y a sans conteste la progression du pourcentage de personnes se disant non-religieuses”, qui passe de 8 % en 2013 à 13 % aujourd’hui, et même 18 % parmi les moins de 30 ans.

L’évolution est surtout à l’œuvre au Maghreb, en Egypte et au Soudan. En Tunisie, le taux passe d’environ 15 % à plus d’un tiers de la population globale, en Libye d’un peu moins de 10 % à environ un quart. Partant d’un taux beaucoup plus faible en 2013, le Maroc et l’Égypte enregistrent désormais un taux bien au-dessus de 10 %. Seul le Yémen a connu un recul de la proportion de personnes “non-religieuses”.

Autre résultat spectaculaire : un tiers des habitants du monde arabe songent à émigrer. Avec de fortes disparités, puisque au Soudan, c’est presque la moitié. En revanche, la destination Europe recule légèrement dans les intentions, à 66 %, tandis que 36 % voudraient aller en Amérique du Nord, et 12 % dans les pays du Golfe.

Par ailleurs, pour la plupart des personnes interrogées, une femme serait admise pour occuper le poste de président ou de Premier ministre, avec des chiffres qui vont jusqu’à trois quarts au Liban.

0