Près de Rouen, cinq jeunes secourent un octogénaire bloqué sur des rails de chemin de fer

Cinq jeunes ont porté secours à un octogénaire  dans sa voiture bloquée sur des rails de chemin de fer , dimanche 19 juillet à Notre-Dame-de-Bondeville. Récit.

article et vidéo publiés sur le site parisnormandie.fr, le 27 07 2020 

Cinq jeunes de Notre-Dame-de-Bondeville ont sauvé la vie d’un octogénaire dont la voiture était bloquée sur les rails au passage à niveau, dimanche 19 juillet 2020. Alors qu’Ousman Sy, Georges-Blaise et Rudy Benakou, Yassir El Hamzaoui et Graziello Bilongo, se rendent chez un ami, dans le quartier Jean-Moulin, sur les hauteurs de la commune, ils aperçoivent au passage à niveau une voiture bloquée sur les rails avec le conducteur à son bord. Tout en essayant de comprendre ce qui se passe, ils s’arrêtent aussitôt. « Il fallait faire très vite et sortir d’abord l’homme qui était resté à l’intérieur, un octogénaire totalement paniqué », racontent-ils.

L’homme refuse de quitter son véhicule
Leur premier réflexe : donner l’alerte en appelant le service SOS de la SNCF avec le téléphone de secours qui se trouve au passage à niveau afin de stopper la circulation sur ce tronçon. « Une initiative qui démontre de la part de ces jeunes un parfait sang-froid dans une situation d’urgence », souligne Myriam Mulot, la maire. Ils appellent également la police et les pompiers et tentent de faire sortir le vieil homme qui n’entend pas abandonner son véhicule. Ils font plusieurs tentatives pour débloquer la voiture dont les roues sont coincées dans les rails, mais en vain. D’autres jeunes du quartier leur prêteront main forte et tous parviennent à débloquer le 4×4 Touran avant l’arrivée des secours. Seul Ousman Sy se blesse au poignet lors de la manœuvre.

« Ils se sont comportés de manière héroïque »

« Ce fait divers aurait pu passer inaperçu », poursuit la maire. Mais quelques jours plus tard son cabinet du maire apprend cette nouvelle lors d’un entretien avec l’un des cinq jeunes. « Ces jeunes se sont comportés de manière héroïque, ils ont sauvé la vie d’un homme, et peut-être même évité une catastrophe ferroviaire. Je les remercie et les félicite pour cette grande et belle initiative. » La mairie a d’ores et déjà fait savoir qu’elle n’oubliera pas leur action et saura les mettre à l’honneur.