Notre laïcité est liberté, notre antiracisme est universel !

Paris | Le 08 novembre 2019 | Communiqué de France Fraternités

“Cela fait maintenant des semaines, voire des mois, que certains médias relaient complaisamment des discours de haine à l’égard d’une partie de la population, et que certaines personnalités politiques, en général situées aux droites extrêmes, les alimentent sans retenue.

Depuis l’attaque terroriste perpétrée à la Préfecture de Police nous assistons à une séquence folle : les polémiques autour de « l’affaire de la mère voilée » au Conseil régional de Bourgogne, l’appel à une société de vigilance et à une marche contre « l’islamophobie », agissent comme des bombes à fragmentation sur le débat public, à un moment où notre pays aurait besoin d’unité. Les identitaires de tous bords et de tous poils s’en donnent à cœur joie pour tenter de nous faire vivre leurs fantasmes.

Le pays est-il au bord de la sécession ? La communauté nationale serait-elle fragmentée au point de ne plus être une et indivisible, au point de ne plus se reconnaître dans la République ?

La réponse est évidente. Notre pays n’est pas plus menacé aujourd’hui par un grand remplacement que par la généralisation du port du voile dans l’espace public. Les Français musulmans ne sont pas plus menacés d’être emportés par une vague de racisme et de xénophobie, que par un enrôlement général dans les rangs de l’islamisme politique. La vie quotidienne ne ressemble pas aux caricatures avancées par les uns et par les autres.

Dans ces conditions, il n’est pas difficile de dire à nos compatriotes de confession musulmane notre solidarité, notre amitié, en réaffirmant notre attachement à la laïcité, liberté de conscience absolue et garantie d’égalité entre tous et cela sans aucune faiblesse ni excès, sans avoir à se compromettre avec les identitaires de tous poils.

Cela ne signifie pas qu’il n’y a pas de combats à mener, en commençant par celui de l’antiracisme plus que jamais nécessaire et par nature, universaliste. Combat également contre les droites extrêmes, mais aussi contre les multiples « chapelles » mêlant revendications sociales, identitaires, « décoloniales », intersectionnelles et confessionnelles, se revendiquant parfois de gauche. Ces coteries cultivent le ressentiment victimaire et partagent, avec l’islam politique, l’idée que l’universalisme républicain et la laïcité sont des outils de domination et des obstacles aux revendications communautaires. C’est une stupidité sans fond.

A France-Fraternités, notre laïcité est apaisée. Elle fait office de valeur cardinale, de Pôle Nord magnétique parce qu’elle est garantie de libertés, de fraternité, d’égalité et de la possibilité de faire société commune.
Notre laïcité est liberté, notre antiracisme universel et notre amitié à l’égard des musulmans de France, comme des autres communautés religieuses qui s’inscrivent dans les lois de la république, indéfectible !

Voilà pourquoi, nous nous désolidarisons de la manifestation du 10 novembre et appelons la société civile à se mobiliser pour la construction d’une société fraternelle évitant le piège dans lequel veulent nous attirer identitaires et communautaristes.

Pierre Henry
Président de France Fraternités