New York : une synagogue accueille les fidèles musulmans pour la prière du vendredi

En raison d’un incendie qui s’est déclaré le 20 mars dans un restaurant situé au rez-de-chaussée de leur lieu de culte, les membres de l’Association musulmane de Midtown Manhattan, à New York, n’ont temporairement pas accès à leur local pour effectuer les prières en collectivité. Face aux centaines de fidèles déboussolés le jour du vendredi 22 mars, la Synagogue Centrale (Central Synagogue), située dans le même quartier, leur a ouvert son lieu de culte en guise de mosquée provisoire.
L’invitation à prier dans la synagogue libérale a été spontanée. Les responsables de la mosquée espéraient que les inspecteurs autoriseraient l’usage du lieu de culte après l’incendie du restaurant mais ils se sont retrouvés vendredi avec plus de 500 fidèles devant un édifice fermé au public. C’est à ce moment que la rabbine de la Synagogue Centrale de New York, Angela Buchdal, a proposé à l’imam de célébrer le culte dans le pavillon de la synagogue, où des événements y sont organisés.

Dans le sermon de l’imam mis en ligne par The Forward, ce leader religieux musulman a qualifié le geste des responsables de la synagogue comme « le moment le plus béni » de sa vie à New York ; un moment où il a été témoin « de l’amour et de la solidarité » de ses voisins juifs.
A sa demande de célébrer à nouveau la prière du vendredi 29 mars dans l’enceinte de la synagogue, il lui a été assuré que ses fidèles seront accueillis « à bras ouverts ». Un geste de fraternité historique qui rapproche indéniablement les deux communautés religieuses.

Lire aussi :
« Juifs et musulmans : une histoire de famille », le film dans son intégralité

Et aussi :
Dossier spécial sur les relations entre juifs et musulmans