L’héritage de l’Andalousie des trois cultures

L’héritage de l’Espagne des trois cultures, où cohabitèrent durant plusieurs siècles juifs, chrétiens et musulmans. Quelle diversité des legs de cette Espagne pluriculturelle dans différents domaines : historiographie, littérature ? Comment se renouvelle la transmission de cet héritage ?

article et vidéo publiés sur le site franceculture.fr, le 26 04 2019

Quels enjeux liés à la transmission de l’histoire de l’Andalousie des trois cultures ? Si l’essentiel des relations dans l’Espagne du Moyen Âge entre les différents royaumes, les différentes communautés a été fait d’invasions, de guerres, de dominations, s’il n’y a jamais eu égalité de traitement (…) il y a eu cependant des moments lumineux, en particulier à Cordoue à la fin du califat, où à Tolède à l’époque d’Alphonse X, surtout au regard de ce qui est venu après, le radicalisme almohade, qui est à l’origine de la quasi extinction de la chrétienté mozarabe, qui a persécuté les juifs comme en a témoigné Maïmonide… et évidemment le radicalisme chrétien, à partir des rois catholiques.

Malgré les conflits, il y a eu des échanges, des dialogues, des influences réciproques entre les trois cultures. Mais selon Juan Goytisolo, le récit national espagnol n’en parle pas.

Parler de l’Espagne des trois cultures, c’est rentrer immédiatement en conflit avec le récit historique national. En Espagne c’est très clair, on dit : il y a eu les Phéniciens, les Grecs, les Romains, et tout cela est intégré dans le récit national espagnol. Mais curieusement, il y a tout l’élément sémite, autant l’arabe que le juif, qui est laissé de côté. Il y a eu la Reconquête, les arabes ont été vaincus, il y a eu l’expulsion des juifs, et ainsi s’est établie une identité espagnole fixe. C’est le récit que j’ai appris, et malheureusement les choses n’ont pas beaucoup changé…

Une conférence enregistrée en mars 2013.

Reyes Mate, directeur de recherche à l’Institut de Philosophie du Centre National de la Recherche Scientifique de Madrid

Yannick Llored, maître de conférences en littérature espagnole à l’Université de Lorraine

Eva Touboul-Tardieu, maître de conférences de civilisation espagnole à l’Université Lumière-Lyon 2

Abraham Bengio, ancien directeur adjoint aux Affaires culturelles de la Région Rhône-Alpes

Présentation et animation du débat par Isabelle Touton, maîtresse de conférences à l’Université Bordeaux Montaigne.