La colère d’Hadja Idrissa Bah, militante guinéenne contre l’excision

« En Guinée, on a 100 ans de retard ! L’excision existe toujours ! Moi, j’ai 19 ans, j’ai été excisée à l’âge de 9 ans, et aujourd’hui, je vois encore des petites filles qui viennent d’être excisées, constate amèrement Hadja Idrissa Bah, il est temps qu’on se réveille, qu’on brise cette chaîne ».

Selon les estimations de l’OMS, entre 100 et 140 millions de femmes ont subi une forme de mutilation génitale. Cependant, la lutte contre l’excision dans le monde est loin d’être finie, puisqu’aujourd’hui encore, près de trois millions de filles sont excisées chaque année. Hadja Idrissa Bah, Présidente du parlement des enfants et présidente fondatrice du club des jeunes filles leaders de Guinée Conakry se bat contre les mutilations génitales féminines.

article de Caroline Paré  publié sur le site fri.fr, le 23 07 2019
Retrouvez l’émission intégrale en cliquant ici