Éric Zemmour a été condamné à 5 000 euros d’amende pour incitation à la haine

Le polémiste avait dit que les djihadistes étaient considérés “par tous les musulmans comme des bons musulmans”.

Dans cette émission de C à vous, diffusée sur France 5 le 6 septembre dernier, Eric Zemmour, qui venait faire la promo de son livre Un quinquennat pour rien (Albin Michel, 2016), a tenu des propos graves contre les musulmans de France. Il avait notamment dit qu’il fallait “leur donner le choix entre l’Islam et la France.” Le polémiste a ensuite affirmé que les djihadistes étaient considérés “par tous les musulmans comme de bons musulmans.” Provocation auquel Patrick Cohen a rétorqué : “Les djihadistes ne sont pas considérés par tous les musulmans comme de bons musulmans, c’est absolument faux.”

“Mais si”, lui a répondu Éric Zemmour, qui malgré les simagrées du matinalier de France Inter et d’Anne-Sophie Lapix, a appuyé ses propos. “Vous ne pouvez pas parler à la place de l’ensemble des musulmans de France”, a insisté Patrick Cohen, en vain. Estimant que les journalistes n’avaient pas assez réagi face aux propos du polémiste, 8 000 téléspectateurs avaient alors déposé une plainte auprès du CSA. À la suite de quoi, l’association CAPJPO-EuroPalestine, a poursuivi le chroniqueur sur citation directe.

Mercredi 21 juin, s’est donc déroulé le procès d’Éric Zemmour, qui comparaissait pour incitation à la haine. Estimant que les propos tenus par le polémiste étaient d’une grande gravité, la 17e chambre correctionnelle du tribunal de Paris l’a condamné à 5 000 euros d’amende pour provocation à la haine.

Une somme qui s’ajoute aux 3 000 euros d’amende déjà payée par Éric Zemmour, qui avait été condamné par la Cour d’appel de Paris pour “provocation à la haine envers les musulmans”, concernant ses propos tenus dans le Corriere Della Sera en octobre 2014. Comme quoi, rien n’arrêtera Éric Zemmour dans sa provocation, qui, dans un autre registre, a dit ce jeudi matin sur RTL que l’on “parle de la parité pour occulter la question sociale.” Les musulmans, les femmes… décidément Éric Zemmour en veut à ceux qui ne lui ressemblent pas.

Par Virginie Cresci. Publié le 22/06/2017 sur Speech.konbini.