La journaliste Zineb el Rhazoui menacée de mort après ses propos sur l’islam

Rescapée de la tuerie de Charlie, la journaliste Zineb el Rhazoui (qui vit sous protection policière depuis l’attentat) n’a jamais abandonné son combat de la critique d’une certaine vision de l’Islam. Un positionnement qui lui attire régulièrement l’accusation d'”islamophobie”. Cette fois, c’est juste le rappel d’une évidence laïque “l’Islam doit se soumettre àaux lois de la république comme toutes les religions” qui a déclenché une vague de cyberharcèlement  extrêmement violent comportant beaucoup d’insultes et de menaces de viol et mort. Une plainte pour «menaces de mort» a été déposée mardi par son avocat, Me Thibault de Montbrial. «L’urgence a bien été comprise par la police et le parquet», assure-t-il. «Nous avons transmis les messages incriminés aux enquêteurs qui vont faire des réquisitions auprès de Facebook et Twitter pour remonter jusqu’à leurs auteurs.»

Zineb El Rhazoui est une rescapée de la tuerie de Charlie Hebdo dont elle fut une des journalistes. Elle vit depuis sous protection policière. Cela ne l'empêche pas de défendre ses idées, notamment l'émancipation des femmes du dogme islamiste.Elle critique aussi l'islam qu'elle voit comme une religion barbare et rétrograde. On peut ne pas être d'accord avec elle mais elle a parfaitement le droit de l'exprimer. Elle est un cas typique du véritable sens du mot "islamophobie" dont l'expression est une bouffée d'air pour notre démocratie. Pour les islamistes et leurs soutiens, seul l'islamophilie aurait le droit de s'exprimer. Critiquer l'islam et ses dérives intégristes comme le voile serait s'attaquer aux musulmans selon eux. Ce dont est aussi injustement accusée Zineb El Rahzoui.Sur Cnews, elle affirma une nouvelle fois ce que nous sommes nombreux à demander : l'islam doit accepter de se soumettre à la critique, à la moquerie, à l'humour et à la raison. Bref, se soumettre aux lois de la République. Il n'y a aucune raison pour que cette religion bénéficie d'une exception. Depuis, par son exposition médiatique, elle est encore plus insultée et menacée.L'islam est aujourd'hui dominé par les Frères Musulmans. En France, les représentants de cette idéologie sont l'UOIF, le CCIF, la CRI, Tariq Ramadan, Lallab (qui tente de toiletter l'islamisme), ainsi que d'autres individus, associations et quelques jeunes partis politiques islamistes. Le salafisme progresse aussi.Ce sont eux qui refusent l'adaptation de l'Islam à la République et rêvent de soumettre la République à leur vision de l'islam. C'est une partie de leurs supporters qui menace Zineb El Rhazoui.Tant que l'islam sera dominé par l'islamisme, il sera impossible que cette religion puisse pleinement s'adapter à la République.Je soutiens Zineb El Rhazoui pour ce qu'elle représente, pour sa défense de la liberté d'expression et pour son courage.

Publiée par Naëm Bestandji sur Mercredi 19 décembre 2018