Slimane Tirera, Directeur général de la radio NewVo

NewVo radio, une boussole intellectuelle pour les jeunes défavorisés

Allure décontractée, visage avenant, et surtout sûr de lui, Slimane est le jeune directeur de NewVo la radio numériqueslimane tirera, radio newvo basée à Clichy, qui fait de plus en plus parler d’elle. Depuis l’âge de 16 ans dans le secteur associatif, où il a mis en place notamment Jeunesse en mouvement, il a créé radio NewVo, qu’il a élargi depuis peu à une plateforme multimedia, un lieu unique de réflexion, de partage, et de formation pour les jeunes « d’origine » comme il s’amuse à le dire.

Dans les 100 m2 qu’occupent Slimane, son équipe (un noyau dur de 20 personnes) et la centaine de bénévoles qui gravitent autour de la radio, l’activité est intense. Réunions, discussions improvisées, rencontres, ateliers, NewVo est une vraie ruche où la jeunesse défavorisée des banlieues a la possibilité de se positionner autrement en approchant la création d’une information proche de leurs préoccupations à tous les niveaux : politique, culturel, sociétal…

« Les jeunes peuvent passer à n’importe quel moment, puisque le local est ouvert de 10h à pas d’heure, tous les jours de la semaine. Ca tourne sans arrêt chez nous : les uns produisent, les autres participent à des réunions, d’autres discutent, s’informent, rigolent … La radio est devenue une espèce de boussole intellectuelle. Le jeune qui vient ici n’est pas jugé. On lui laisse toute liberté pour écrire, filmer, dire…Il se forme petit à petit, en s’essayant progressivement à l’écriture, àl’audio, à la vidéo…Ils prennent ainsi conscience de leurs capacités. Ils lisent, affinent leurs jugements…Ils apprennent à accepter leurs différences, notamment en ce qui concerne la vision politique. J’ai vu des jeunes avec des positions politiques totalement opposées travailler ensemble.

On apprend à nos membres à rester ouverts même quand ils doivent travailler sur des sujets qui les rebutent ou sur lesquels ils ne sont pas d’accord. Nous voulons que nos journalistes soient professionnels avant tout. NewVo ne veut pas d’étiquette. Nous allons à la rencontre de tout ce qui mérite réflexion, rester dans le mainstream ne nous intéresse pas…Nous n’avons pas peur de traiter des sujets polémiques même s’ils ne font pas toujours l’unanimité au sein de la rédaction.

Les francais « d’origine » doivent défoncer les portes pour y arriver,
mais ils peuvent y arriver

Slimane rêve aujourd’hui d’un avenir radieux pour les jeunes issus de milieux défavorisés dont il est lui-même issu, et où il a dû mener un combat acharné pour s’en sortir.