#Racisme USA-France, mêmes combats ? : Najwa El-Haïté, juriste franco-marocaine, est adjointe au Maire d’Evry-Courcouronnes

La mort de George Floyd aux Etats-Unis a provoquée une immense vague de protestation et d’indignation qui a très largement dépassé le cadre de la légitime dénonciation des violences policières et du racisme qui sévit encore outre-Atlantique. Les chiffres sont hélas là pour témoigner de cette triste réalité : chaque année à peu près un millier de personnes sont tuées par la police américaine, dont 25% sont des hommes noirs. L’académie nationale des Sciences américaine (PNAS) nous indique que les hommes noirs ont ainsi 2,5 fois plus de chance que les blancs d’ère tués par la police !

Le débat nécessaire – qui se doit d’être apaisé quoique lucide – sur le sentiment d’appartenance de chacun d’entre nous à la Nation, qui aurait dû accompagner ce mouvement de protestation a, en France, pris la forme d’un certaine parallélisme avec la mort d’Adama Traoré, suite à son interpellation par la Gendarmerie nationale, à Beaumont-sur-oise, en juillet 2016.

Avec l’institut Prospective et Sécurité en Europe (IPSE), nous avons voulu  donner la parole à des acteurs engagés, reconnus et respectés pour le dynamisme de leurs actions de terrains, la densité et légitimité de leurs travaux universitaires, les responsabilités politiques qu’ils occupent, ainsi que les réflexions concrètes qu’ils mènent pour faire vivre la République, dans la diversité de ses citoyens et de ses territoires…

Ils sont huit et représentent une France, riche de sa diversité, résolument tournée vers son avenir – quoique consciente de son passé et de ses zones d’ombres – et surtout soucieuse de la nécessité de s’engager pour le bien commun et l’intérêt général de tous et de chacun…

Emmanuel Dupuy, Président de l’IPSE,  Pierre Henry Président de France Fraternités

 

Najwa El-Haïté, est une juriste franco-marocaine. Elle est adjointe au Maire d’Evry-Courcouronnes, réélue lors du premier tour des dernières élections municipales du 15 mars dernier. Elle est vice-présidente du Club « Vouloir la République » et membre du Club Objectif Afrique Avenir (02A). Elle est, par ailleurs, chroniqueuse sur CNews. Auteur d’une thèse en droit public sur la laïcité, Najwa El-Haïté est l’auteure de « Laïcité et République : considérations sur la République française » paru en 2019 (éditions L’Harmattan)

1) Le décès de George Floyd à Minneapolis lors d’une interpellation et l’immense vague de protestation et d’indignation qui s’en est suivi, aux Etats-Unis et un peu partout dans le monde s’est invité dans le débat politique en France, à l’aune de l’Affaire autour de la mort d’Adama Traoré en juillet 2016. Existe-t-il, selon vous, un lien entre les deux affaires ? Que cela révèlerait-il en France, comme aux Etats-Unis et ailleurs ?