“je m’enneige”, un roman de Benoît Sourty

Comment deux frères jumeaux qui ont fait des choix de vie opposés affrontent-ils la fatalité ? Une fatalité qui prend ici la forrme de la maladie de leur mère. Voici très rapidement résumé la trame de “je m’enneige”, le 3 ème roman de Benoît Sourty, par ailleurs documentariste et responsable pédagogique de l’Ecole des Métiers du Cinéma de Malakoff. Si vous êtes des fidèles de ce site, vous aurez peut-être remarqué que l’EMC est notre partenaire pour la réalisation de certaines de nos séries vidéos.  Alors bien sûr, il y a une partie de complicité amicale dans cet article. Mais pour éviter le soupçon de simple copinage, nous vous proposons de lire les appréciations des libraires qui ont déjà lu ce roman… Et si vous voulez comprendre le titre du roman et faire plus ample connaissance avec l’auteur, vous pouvez  écouter cette interview radio 

 

Et ce que les libraires disent – déjà – du roman :

« Je ressors de “Je m’enneige” bouleversé. Malgré les errances, les journées qui se ressemblent, c’est un roman qui ose. Qui casse les codes. Malgré l’immense fatalité qui frappe tous les personnages, je trouve que c’est un roman de l’absolu. On y croit avec eux. On veut les protéger et les empêcher de se brûler. »

« Pour déjouer les vides qui les criblent et la maladie qui rôde en eux, les deux frères décident de suivre la voix de leur mère et d’affronter la fatalité. Vers où aller quand tout s’enneige ? Un roman poignant, d’une finesse psychologique sans fard sur l’éclatement d’une famille, sur l’amour qui s’accroche,sur l’irrémédiable élan de vivre encore. » Hugo Latreille Librairie Nouvelle Asnières

« Bravo à l’auteur pour la description à la fois très incarnée et complètement universelle de cette jeunesse et de son univers. On retient son souffle de la 1ere à la dernière page. L’auteur déjoue subtilement toutes nos attentes… En fait on est juste dans la vie. Et le ton est incroyablement juste. » Emilie Dontenville librairie mollat

Michael Mathieu Librairie de Paris

« Une quête de 160 pages, une road-movie étrange et émouvant qui laisse la gorge serrée et une furieuse envie de serrer ceux qu’on aime dans nos bras. »

Aurélie Janssens Page et Plume

« Le livre se passe sur 19 jours, certains titres de chapitres sont très beaux, il y a une voiture qui s’en va comme sur la couverture, et des kilomètres de solitude.» Madeline Roth Librairie L’Eau Vive