Aux États-Unis, 83 % des lycéens les plus doués en science sont des enfants d’immigrés

Prends ça, Donald Trump.

© George Joch/Wikimédia/CC

 

« Que deviendrions-nous si les immigrants ne venaient plus en Amérique ? » C’est la question que pose le magazine économique américain Forbes au début d’un article relayant une étude pour le moins enthousiasmante.

Dans un rapport intitulé « The Contributions of the Children of Immigrants to Science in America » (en français « Les contributions des enfants d’immigrants à la science en Amérique »), l’ONG National Foundation for American Policy (NFAP) a constaté que 83 % des lycéens finalistes de l’édition 2016 du prestigieux concours scientifique américain « Intel Science Talent Search » avaient au moins un parent né à l’étranger.