Après la crise sanitaire, la crise économique : « l’inclusion ou l’explosion »