À Londres, un café taxé de racisme car il servait des repas avec un drapeau britannique

Se disant harcelées sur les réseaux sociaux, les deux gérantes du café ont décidé de fermer définitivement leur établissement à la fin du mois.Le café londonien «Station 164» va-t-il être contraint de fermer ses portes à cause de son patriotisme assumé? C’est en tout cas ce que rapportent deux médias britanniques, le Daily Mail et le Daily Star , ces derniers jours. L’histoire se déroule à Hornchurch, à l’est du grand Londres. Depuis l’ouverture de leur café, il y a deux ans, Carol Brown et sa fille Candy Merrett ont pris l’habitude de servir les repas, notamment les «English breakfast», en les ornant de petits drapeaux du Royaume-Uni placés au bout d’un cure-dent.

Article publié par lefigaro.f le 16/08/2018

» LIRE AUSSI – Licencié pour agressivité au Canada, un serveur se dit discriminé à cause de sa culture française

Mais depuis plusieurs semaines, le climat a changé. «Deux ans après l’ouverture de notre petit café, nous avons rencontré la désapprobation de quelques clients», explique Candy. Accusées de racisme – à cause des petits drapeaux décorant les repas – les deux femmes ont dû faire face à plusieurs plaintes sur les réseaux sociaux, principalement de la part de personnes qui n’avaient d’ailleurs jamais mis les pieds dans leur établissement. Les deux gérantes racontent même que certains individus sont venus spécialement dans leur café uniquement pour pouvoir jeter les petits drapeaux par terre.

«Nous sommes patriotes (…) nous célébrons notre pays»

Candy (une gérante du café)

Il y a quelques jours, Candy a posté un message sur la page Facebook du café pour s’adresser aux détracteurs du petit café. En préambule, elle se définit comme «patriote et fière». «Nous sommes un petit café londonien, nous sommes britanniques, anglais et Londoniens. Nous n’avons pas honte de mettre de petits drapeaux dans notre nourriture (…) Ce n’est pas pour insulter ou susciter un sentiment autre que la fierté britannique (…) Nous ne nous arrêterons pas. Nous sommes patriotes, pas «pathétiques» comme quelqu’un nous a appelé la semaine dernière. Nous célébrons notre pays».

» LIRE AUSSI – À Paris, un restaurant chic accusé de discriminer «les arabes, les moches et les vieux» 

Malgré leur détermination initiale, les deux gérantes auraient finalement décidé de fermer définitivement leur café à la fin du mois, las de la polémique et très en colère. Au grand dam des clients les plus fidèles. «Super nourriture, personnel super. Meilleur café à Hornchurch. Dommage qu’il doive fermer à cause d’idiots!», a récemment écrit l’un d’eux sur la page Facebook du café.