Pour lutter contre les discriminations à l’embauche, Mozaïc RH s’installe à Roubaix

Mozaïc RH débarque à Roubaix. L’association, née en Ile de France en 2007, vient d’ouvrir sa 7e antenne régionale, dans la métropole lilloise. Elle accompagne des jeunes diplômés qui peinent à trouver un emploi. Le ministre de la jeunesse et des sports Patrick Kanner était sur place ce mardi.

Elle a été inaugurée officiellement ce mardi 21 mars, en présence du ministre nordiste de la jeunesse Patrick Kanner : l’antenne régionale de l’association Mozaïc RH est ouverte à Roubaix depuis octobre dernier. Il s’agit d’un cabinet de recrutement, né en Ile de France il y a 10 ans, et qui possède désormais 7 antennes régionales, dont celle de Roubaix. Sa spécialité : aider les jeunes diplômés de bac+2 à bac+5, issus de la diversité, et des quartiers populaires, à trouver un emploi.

Discrimination difficile à prouver, mais bien réelle

La responsable de l’antenne Mozaïc RH des Hauts de France, Toymina Ali Mohamed, pointe du doigt la réalité des discriminations à l’embauche de ces jeunes issus de la diversité, en citant une étude de l’institut Montaigne : “à diplôme égal, Michel doit diffuser 10 CV pour obtenir un entretien, tandis que pour Mohamed, c’est 40 CV“.

Valeurs de la République

Parmi la cinquantaine de jeunes diplômés accompagnés depuis le mois d’octobre par Mozaïc RH à Roubaix, il y a Yassir Souissi, 34 ans. Ce Roubaisien est titulaire d’une licence de langues étrangères, il s’est également formé aux négociations internationales, et a passé un an à l’étranger. Un solide CV, donc, mais cela fait des mois qu’il cherche un emploi dans la logistique, après avoir enchaîné les missions en interim. Yassir ne veut pas y voir une discrimination du fait de son nom et de la ville dans laquelle il habite, il est plutôt du genre à se remettre en question lui-même. Mais il s’interroge sur “les valeurs de notre République, qui aurait tout à gagner à retrouver ses nobles valeurs d’égalité et de fraternité, en faisant en sorte que tous les enfants de la République puissent avoir les mêmes chances“.

Inauguration officielle de l'antenne régionale de Mozaïc RH © Radio France -

Coaching et mise en relation

Pour aider ces jeunes, l’association Mozaïc RH les coache. Et comme ils manquent aussi très souvent de réseaux professionnels, elle démarche directement les entreprises. Toymina Ali Mohamed explique : “si les CV sont écartés par les entreprises, ce n’est pas forcément de la mauvaise foi, c’est aussi parce qu’elles ne connaissent pas ces talents. C’est pourquoi nous organisons des journées de rencontres, sans CV, pour faire tomber les stéréotypes. A l’issue de ces journées, nous avons 80% de placement“. Depuis sa création, Mozaïc RH a permis à 4000 jeunes de trouver un emploi en France.

Autocensure des jeunes

L’autre volant du problème, c’est l’autocensure : à force de refus, ces jeunes diplômés renoncent à postuler à certains endroits, même s’ils ont les compétences requises. Selon Patrick Kanner, le ministre de la jeunesse, venu à Roubaix inaugurer l’antenne de l’association, le coût de cette discrimination est de 150 milliards d’euros par an. La loi égalité et citoyenneté prévoit désormais, dans toutes les entreprises de plus de 300 salariés, une formation obligatoire des recruteurs, pour les sensibiliser à la diversité.