Zemmour, Mennel et l’anti-France

Zemmour est ignoble, pourtant logé au coeur du système, entouré de lucre et de paresse, puisqu’il se lit et s’écoute, puisque RTL et le Figaro le conservent, puisqu’il peut tout. Zemmour est ignoble, pas simplement pour ses espérances de guerre civile et ses détestations bilaires, mais pour cette obsession qui l’anime de nous rendre à la mort. Pétain fut notre mort collective, notre fin, et De Gaulle notre miracle. Zemmour est l’anti-France et porte la mort. Zemmour est l’anti-France. Mennel est une France qui se cherche. Elle est vivante –contradictoire, dérangeante, pas finie, suspecte, sûre, hésitante, YouTubeuse ou islamiste gentille, incertaine, tentée, mélodieuse, mystique, dangereuse peut-être, qui sait, qui saura? Mais dangereuse comme la vie. On enrage que dans ce pays, seule la vie soit rayée des télévisions populaires, quand la mort et l’anti-France sont nos banalités.