VIDEO. La ville de New York dit non à la hausse des discriminations depuis l’élection de Donald Trump

La ville de New York a lancé, mardi 23 mai, une campagne d’affichage intitulée #YouHaveTheRight, pour mettre un terme à un « climat anti-immigrés » qu’elle attribue à l’élection du nouveau président américain.

Les slogans sont forts, car ils évoquent une discrimination banale. « Je devrais avoir le droit de parler à mes enfants en espagnol, sans que quelqu’un me demande de parler anglais. »  Par le biais de quatre affiches, la campagne #YouHaveTheRight (#VousAvezLeDroit) de la ville de New Yorkdénonce plusieurs formes de discriminations. Elle met en scène une femme musulmane voilée, une Afro-Américaine, un homme latino et une femme asiatique, tous victimes de xénophobie.

Une hausse de 60% des plaintes depuis l’élection de Trump

« Big Apple » a beau être l’une des villes les plus multiculturelles des Etats-Unis, elle dénombre une hausse continue de plaintes pour discriminations. Une augmentation qui aurait explosé depuis l’arrivée de Donald Trump à la Maison Blanche.

« Les gens se sentent autorisés à être plus explicites avec leurs discriminations. » Carmelyn P. Malalis à BuzzFeed

La commission des droits de l’homme de la ville de New York évoque 60% de hausse. Interrogée par le site américain BuzzFeed, Carmelyn P. Malalis, qui dirige cette commission, évoque un « climat toxique », ouvertement « anti-immigrés », depuis son arrivée au pouvoir. « Les gens se sentent autorisés à être plus explicites avec leurs discriminations, évoque-t-elle avec inquiétude. Les dernières élections ont validé leur haine ou leur colère envers certains groupes de populations. » New York espère endiguer ces comportements, avec plus de 2 000 affiches de prévention dans toute la ville.

Par Barbara Marty. Publié le 26/05/2017 sur Francetvinfo.fr