Un clip musical (financé par l’UE) peut-il dissuader les jeunes Guinéens de migrer ?

Ceci est une traduction en français de la version anglaise par Ida Sophie Skriver Olsen de son reportage original en danois pour Globalnyt, une agence internationale d’informations ayant son siège au Danemark. Le texte est adapté et publié avec l’autorisation de l’auteur.

Dans la vidéo, qui a fait tendance sur YouTube, le populaire groupe afro-rap et afro-reggae guinéen Degg J Force 3 [‘La vérité force 3′ en wolof] s’adresse aux jeunes avec le message répété : “Ne pars pas, ça va aller”. La chanson a pour titre  “Falé,” ce qui veut dire “pont” en soussou, une langue locale de Guinée, dans le but de décourager les jeunes de tenter le voyage périlleux des migrants sans papiers à travers le désert du Sahara et la mer Méditerranée.

Ces quatre dernières années, un afflux de gens fuyant la guerre et la précarité économique a débarqué en Europe. Au moins 16.000 ont péri ou disparu dans leur tentative de traversée de la Méditerranée, selon les chiffres du Haut Commissariat aux réfugiés de l’ONU. Depuis janvier 2017, la Guinée se classe au troisième rang des pays d’origine des arrivants, après la Syrie et le Nigeria.

La Guinée fait actuellement face à de nombreuses difficultés politiques et sociales qui font que le pays peine à retenir sa jeunesse. Les infrastructures urbaines se désintègrent sous la pression d’une population en augmentation et du changement climatique. Les menaces épidémiques comme Ebola ne sont jamais totalement éradiquées dans la région et le système de santé demeure fragile.

La vidéo “Falé” montre deux jeunes hommes qui s’en vont de chez eux, en direction de l’Europe dans l’espoir d’y trouver la prospérité qui leur permettra de soutenir leurs familles. Les jeunes gens font connaissance dans le désert et une discussion s’en suit sur où aller.

L’un décide de rester, et revenu dans sa ville natale, il s’agenouille et  embrasse le sol. L’autre décide de persévérer, et la vidéo se termine sur l’image de son gilet de sauvetage échoué sur une plage de la mer Méditerranée.

“Ne pars pas. La mer te tuera, c’est la mort qui t’attend”, exhorte la chanson pour dissuader les migrants en puissance d’entreprendre le voyage vers le nord. Une approche très émotionnelle combinée avec un message invoquant le devoir civique : “Entreprends et réussis chez toi.”