Top 10 des trucs que Najat Vallaud-Belkacem n’a pas faits, tu le sauras Vanessa

Comme à peu près un dimanche sur un, la toile s’est enflammée après un passage sulfureux de l’émission de la veille : On n’est pas couché. Un passage retenu et retweeté à l’infini qui nous a permis d’assister en long en large et en travers au vif échange entre Najat Vallaut-Belkacem et Vanessa Burggraff. Du coup, histoire d’être sûr pour la prochaine fois, voilà un petit récap’ des trucs de Najat Vallaut-Belkacem n’a pas fait.

1. Elle n’a pas réformé l’orthographe française

Voilà, c’est dit, on devrait plus se gourer là dessus. Même si le mal est fait, la viralité de cet accrochage aura au moins eu le mérite de clarifier cette fausse information. Najat Vallaud-Belkacem a réformé les rythmes scolaires du collège mais pas l’orthographe. Ce à quoi fait référence Vanessa Burggraff concerne une réforme datant en fait de 1990 initiée par l’Académie Française (seule institution en mesure d’engager ce genre de réforme). Cette réforme propose donc depuis tout ce temps une double orthographe pour un ensemble de mots (le fameux oignon/ognon) et la suppression de l’accent circonflexe. Elle n’a commencé à être appliquée dans les ouvrages scolaires qu’en 2016 ce mais ça n’a rien à voir avec NVB.

2. Elle n’a pas imposé des cours d’arabe à l’école

Tout ça partait d’une rumeur encore plus sournoise que celle qui porte à croire que NVB a réformé l’orthographe. Tout vient d’une photo partagée par une maman d’élève sur Facebook, il s’agit d’un papier délivré par l’école qui stipule que les parents doivent le « retourner obligatoirement » pour indiquer s’ils veulent que leur enfant prenne des cours d’arabe. Sauf que les lumières ne brillent pas toujours de leurs mille feux, et la madame a cru que le cours d’arabe était obligatoire. En fait, ces cours sont proposés dans le cadre des ELCO (enseignement de langue et culture d’origine) destinés aux élèves qui viennent de pays étrangers et méritent donc de maintenir leur niveau dans leur langue maternelle. Eh ouais parfois, souvent, toujours, c’est con les rumeurs.

3. Elle n’a pas supprimé l’enseignement du latin et du grec dans les écoles

Eh non. En fait ce qui a changé c’est qu’on na plus proposé ces langues en option facultative à partir de la 5ème, mais plutôt dans le cadre des Enseignements Pratiques Interdisciplinaires. Alors certes le volume de cours dédiés au latin et au grec a diminué, en revanche il n’a pas du tout été supprimé.