Scandale à Rotterdam autour d’une affiche où un juif embrasse une musulmane

Publié par  T.O.I       AMSTERDAM  —Dans un pays où les sex-toys sont affichés dans les vitrines et où les publicités commerciales mettent souvent en scène la nudité, la photo d’un couple hétérosexuel, habillé et en train de s’embrasser n’aurait pas dû dégager un tel parfum de scandale.

Mais c’est précisément un tel cliché – figurant sur l’affiche d’une campagne célébrant la diversité aux Pays-Bas – qui a déchaîné un débat acrimonieux, des accusations de racisme, des actes de vandalisme et même des menaces de la part de certains, qui se sont sentis offensés.

Pour certains de ses détracteurs, cette affiche a paru comme une provocation visant à blesser la sensibilité des musulmans néerlandais et autres minorités non-blanches. Mais pour les partisans de cette campagne – notamment certains hauts-responsables de la communauté juive – c’est l’affirmation importante de la nécessité de contrer le radicalisme et la coercition au sein d’une minorité musulmane croissante aux Pays-Bas.

Réalisées à l’initiative d’une militante musulmane des droits des Femmes, Shirin Musa, les affiches entrent dans le cadre d’une campagne municipale de soutien aux femmes – majoritairement musulmanes – qui font face à des abus si elles choisissent des époux désapprouvés par leur communauté.

Avec le slogan « Aux Pays-Bas, vous choisissez votre partenaire », les affiches ont été placées aux arrêts de bus et sur des panneaux d’information à travers toute la ville de Rotterdam. Les initiateurs ont également distribué des prospectus dans les rues.

La campagne présente quatre couples en train de s’embrasser devant le pont Erasmus, un lieu emblématique de la municipalité : il y a le couple judéo-musulman, il y a aussi une musulmane embrassant un homme blond, puis deux femmes – dont une portant une tenue du sud de l’Asie – et un homme noir avec une femme qui semble être originaire du sud de l’Asie (Leefbaar Rotterdam, la faction de droite qui a mené la campagne parrainée par la ville, n’a pas répondu à JTA qui demandait si ces gens présents sur les affiches étaient de véritables couples ou bien des acteurs).

Shirin Musa distribuant des prospectus à Rotterdam avec les images tirées de l'affiche de la campagne sur le libre choix des partenaires amoureux, le 25 mai 2017 (Autorisation : Femme for Freedom)

Shirin Musa distribuant des prospectus à Rotterdam avec les images tirées de l’affiche de la campagne sur le libre choix des partenaires amoureux, le 25 mai 2017 (Autorisation : Femme for Freedom)