Philippines : Le président encourage les soldats à violer des femmes

Les faits

Habitué aux provocations, le président des Philippines a fait de nouveau scandale, vendredi. Rodrigo Duterte a annoncé que les soldats seront autorisés à commettre des viols.

Comprendre

Ces propos ont été tenus dans un contexte de lutte contre le terrorisme. Duterte vient de déclarer la loi martiale dans le sud du pays, pour combattre un groupe de djihadistes. Il a chargé l’armée du maintien de l’ordre. S’adressant aux soldats sur une base militaire, Duterte a déclaré : « Je serai emprisonné à votre place. Si vous violez trois femmes, je dirai que je l’ai fait. Mais si vous en épousez quatre, fils de putes, vous serez battus. » Sa déclaration a été dénoncée par les défenseurs des droits de l’homme à travers le monde.

Pour son porte-parole, Duterte a « apporté tout son soutien aux soldats, en assumant l’entière responsabilité de leurs actions ». L’an passé, le Président philippin avait appelé la population à tuer les dealers. La « guerre contre la drogue » qu’il a ainsi lancée a déjà fait plus de 8 000 victimes.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Quelle est la religion majoritaire aux Philippines ? Réponse : Le catholicisme.

© Play Bac Presse.

En partenariat avec le journal l’Actu