Palme de la paix: Oumou Seck lauréate

Première « Palme de la paix », Oumou Sall Seck est une personnalité hors du commun. Élue maire de la ville de Goundam, au nord du Mali, en juin 2004 dans la province la plus conservatrice du pays, elle a depuis été réélue 2 fois, malgré toutes les tentatives de coalition contre elle.

Ses actions pour les femmes, son combat pour la paix lui valent cette palme malienne qui vient après de nombreux prix nationaux et internationaux, dont le Prix de la Fondation Mano DAYAK pour la paix en Afrique de l’Ouest qui lui a été décerné à Agadez, en Algérie, et le célèbre prix de la paix qui lui a été attribué le 21 octobre 2016 par les organisateurs du célèbre « CRANS MONTANA FORUM » qui se tient chaque année à Bruxelles. Ce prix est décerné à un leader communautaire, reconnu mondialement pour son engagement dans la promotion de la paix.

Distinguée en son absence, elle a tenu à réagir ce matin sur son compte Facebook 

« Lorsqu’on se voit remettre un tel « Prix »pour son engagement pour la paix , ma première réflexion a été celle de savoir si je méritais réellement ce prix . Et la deuxième est de rester très humble et surtout soi-même à travers cette reconnaissance. Et la dernière est que je reste à jamais débitrice de cette reconnaissance.

« Ce prix n’est pas seulement pour ma personne . Il est pour la jeune fille de Goundam, de Mopti ou encore de Kidal victime de violence. Il est là pour la mémoire des victimes innocentes tombées lors des actes terroristes et asymétriques. Il est là pour ces nombreux enfants dont le droit à l’éducation est compromis car plus de 500 écoles étant fermées par le fait de la violence aveugle et de l’insécurité surtout dans la partie nord et centre du pays …
Le prix est là pour rappeler à chacun de nous d’appliquer sans calcul politique de contribuer à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la reconciliation, gage de paix durable pour nous présents et pour les générations futures.

Une telle marque de reconnaissance pour mes petits efforts pour la paix me conforte dans le chemin , qui est le mien, celui de la paix et de la recherche de la paix pour notre chère patrie, et le chemin que je pratique en tant qu’élue locale dans une zone qui aspire plus à la paix qu’à la violence … Mon cheminement se fait aussi à travers le Mouvement Trait d’Union pour une cohésion sociale au Mali.