Ils manifestent pour avoir le droit de manger en public lors du ramadan

« Laissez les non-jeûneurs tranquilles ! » C’est l’un des slogans entendus dimanche à Tunis. Des dizaines de personnes ont manifesté pour réclamer le droit de manger en public pendant le ramadan. Début juin, quatre hommes ont été condamnés à un mois de prison après avoir mangé dans un jardin en plein jour. La loi n’oblige pas les Tunisiens à jeûner. Ils ont été condamnés pour « outrage public à la pudeur ». En Tunisie, comme dans d’autres pays musulmans, la plupart des cafés et restaurants sont fermés pendant la journée lors du ramadan. Ceux qui restent ouverts servent discrètement leurs clients, leur évitant d’être vus depuis la rue. La loi tunisienne garantit « la liberté de croyance », mais l’État est aussi « gardien de la religion ».

En partenariat avec le journal l’Actu : Extrait de l’Actu n° 5313 du mercredi 14 juin 2017.
© Play Bac Presse.