Human Rights Watch lance une campagne en faveur des droits des LGBT dans la région MENA

L’ONG internationale Human Rights Watch (HRW) et la Fondation arabe pour les libertés et l’égalité (AFE) viennent de lancer la campagne «No longer alone» (Plus jamais seul). Celle-ci sensibilise sur les droits des LGBT dans la région MENA grâce à des témoignages.

Article publié sur le site Yabiladi.com le 17 04 2018

A travers 16 pays arabes, dont le Maroc, cette campagne donne ainsi la parole à 34 figures, plus connues les unes que les autres, et se revendiquant LGBT. Des vidéos sont également diffusées dans ce sens et disponibles sur le site de HRW.

Parmi les témoignages, on retrouve notamment celui de l’écrivain marocain Abdellah Taïa, ou encore de Hamed Sinno, chanteur du groupe libanais Mashrou Leila, indique l’AFP. Les deux artistes évoquent la découverte de leur orientation sexuelle, les insultes dont ils ont fait l’objet, le travail qu’ils ont fait sur eux-mêmes pour s’assumer sans tenir compte du regard des autres…

«Je ne pensais pas que j’aurais le courage de faire face à la société et dire : Je suis gay que ça vous plaise ou non», confie Abdellah Taïa dans son témoignage.

Cité par l’AFP, le rapport de HRW revient ainsi sur les combats pour les droits des LGBT dans les pays arabes : «En 2001, il n’y avait aucune association de défense des droits LGBT dans les pays arabophones. En 2017, il y en des dizaines agissant à travers la région.»

L’association, qui dit recenser «habituellement les violences et les choses horribles», notamment à l’encontre des personnes LGBT, indique qu’il est tout aussi nécessaire de parler des efforts dans les changements entrepris par la société civile dans ces pays-là.

«Il est important de mettre en lumière les succès pour montrer que cette région n’est pas un trou noir, qu’il y a des mouvements qui agissent pour le changement», explique Neela Ghoshal, chercheuse chez HRW pour les questions LGBT.