Ernest Lardée, héraut de la biguine

Ils ont fait de la France ou de la métropole c’est selon, leur patrie artistique. Ils ont beacoup donné et benaucoup reçu. Ils font partie de notre mémoire commune

Ernest Léardée – Martinique

Le génie de la Biguine

Musicien virtuose au violon, à la clarinette et au saxophone, il est originaire de Fort-de-France. Orphelin à l’âge de 6 ans, il apprend la musique auprès d’un menuisier, avant de participer comme musicien à de nombreux bals en Martinique. Arrivé à Paris dans l’orchestre d’Alexandre de Stellio qui promeut la Biguine, musique traditionnelle antillaise, à l’Exposition universelle de 1931, puis il ouvre ses premiers cabarets comme l’Élan Noir ou le Mirage. C’est un des pères spirituels de la biguine, musique antillaise qu’il a contribué à faire connaître dans l’hexagone.

Biographie plus détaillée :  http://achac.com/artistes-de-france/ernest-leardee/

Raconté par Pascal Légitimus

Né en 1959 à Paris, il fonde le trio comique Les Inconnus avec ses compères Didier Bourdon et Bernard Campan au milieu des années 80. Leurs sketches connaissent un grand succès, à tel point que la sortie de leur film Les trois frères, aujourd’hui devenu culte, est numéro 1 au box-office. Après avoir interprété pendant cinq ans le personnage principal de la série Crimes en série sur France 2, on le retrouve sur les planches aux côtés de Mathilda May avec Plus si affinités en 2008 puis pour son spectacle Alone Man Show en 2011. Trois ans plus tard, Les trois frères sont de retour à l’écran avec leur film Les Trois Frères : le retour, et en 2016, il joue dans le film La Loi de la jungle et lance un nouveau one man show à succès.