Egypte : un prédicateur banni d’antenne pour une fatwa autorisant la nécrophilie

En Egypte, le Conseil suprême pour l’administration des médias vient de rendre une décision interdisant un prédicateur de toute intervention sur des chaînes de télévision privées comme publiques ainsi que sur des radios après avoir émis un avis juridique (fatwa) autorisant les hommes à avoir une relation intime avec leur épouse décédée, dite la nécrophilie.

Article publié par saphirnews
Cette décision, a précisé le Conseil suprême, a été prise en raison de « cette fatwa qui insulte l’islam. Une telle fatwa est un mépris à l’éthique et à la morale musulmane et un manque de respect à l’égard du défunt. »
Attaqué sur les réseaux sociaux, Sabri Abdul Raouf s’est, quant à lui, défendu en indiquant que cet avis lui a été attribué par erreur et qu’il n’avait fait que citer un autre prédicateur afin de répondre à une question du journaliste sur ce sujet, rapporte Al-Arabiya. La Conseil suprême a décidé de saisir Al Azhar, haute autorité sunnite égyptienne, afin d’enquêter sur la véracité de ses propos.

Lire aussi:
Manger sa femme en cas de famine halal : la folle fatwa attribuée au mufti d’Arabie
Arabie Saoudite : une fatwa contre les superhéros musulmans