Cinéma : “Enquête au paradis”, autopsie d’une Algérie bigote